Accueil » RICHESSE MAGIQUE

Archives de Catégorie: RICHESSE MAGIQUE

RETOUR AFFECTION

Cette statuette représentant la déesse de la fertilité est typique de la culture Cucuteni. Il s’agit d’une grande civilisation urbaine néolithique (entre le 5ème et le 4ème millénaire av. J.C.) située entre les territoires actuelles de l’Ukraine et de la Roumanie. C’est une civilisation essentiellement matriarcale, centrée autour du culte de la déesse-mère, et qui nous a laissé des milliers de sites archéologiques qui font le bonheur des chercheurs aujourd’hui.

La déesse-mère, protectrice du foyer

A son apogée, cette civilisation qui porte aussi le nom de Trypillian (ou Cucuteni-Trypilie) avait construit des villes comptant jusqu’à 15.000 habitants. Il s’agit, selon les archéologues, de la plus grande culture néolithique en Europe.

Chose inouïe, cette civilisation apparaît en parallèle avec la civilisation Sumérienne (située elle aussi à la même époque, entre 4000-3000 avant notre ère, mais à Sumer, en Mésopotamie), et n’a rien à envier à la très célèbre société sumérienne : les Trypilliens construisaient des fortifications et des plans urbains très élaborés (en ovale, avec des rues bien tracées, des implantations urbaines en cercles concentriques) mais leur culture reste moins connue.

La civilisation Cucuteni-Trypillian était une société matriarcale et pacifiste. Le culte principal était celui de la Grande Déesse-Mère, protectrice du foyer et garante de la fertilité agricole.

Les femmes étaient les chefs des ménages et elles se chargeaient des travaux agricoles, de la poterie ainsi que de la fabrication de textiles, des habits. Les hommes, quant à eux, étaient chargés de la chasse, de la fabrication des outils et s’occupaient des animaux domestiques.

Les Cucuteni-Trypillian vouaient également un culte au serpent, en tant que symbole du renouveau, de l’éternel recommencement, du cycle sacré de la vie.

Le renouveau occupait effectivement une place importante pour eux, à tel point que tous les 80 ans, les villages étaient entièrement brûlés, afin que de nouveaux villages soient reconstruits sur les cendres des anciens !

Protection, fécondité et abondance

Le culte de la Grande Déesse de la fertilité étant omniprésent, les vestiges qui la représentent sont nombreux.

Jusqu’à notre époque contemporaine, les cultures slaves (ukrainiennes et russes) ont gardé ce culte de la Déesse-Mère et se sont inspirés des diverses statuettes pour créer des amulettes de protection, de fertilité et d’abondance matérielle. Il n’est pas rare de voir encore aujourd’hui des poupées d’inspiration Trypilian présentes dans les foyers et ayant un rôle protecteur.

La statuette Déesse de la Fertilité que nous vous proposons ici est une réplique exacte d’une statuette de fécondité retrouvée sur un des sites Trypillian.

Pour en avoir contacter moi

E-mail : maitrevoglossou@gmail.com